24/05/2017

Atrocités françaises: au moins 6.000.000 de victimes

IMPERIALISME FRANÇAIS dans le MONDE

BILAN des VICTIMES des ATROCITES, MASSACRES et GENOCIDES

 

 

 

BILAN:

victimes directement tuées par la France: au moins :       3.800.000

victimes indirectement tuées par la France : au moins :   2.200.000

TOTAL :                                                                                    6.000.000*

 

(* Considérant que le terme « des milliers » dans les sources consultées (cf

http://french-atrocities-on-5-continents.skynetblogs.be ) veut au moins dire « 2.000 », de même « des dizaines de milliers » « 20.000 », …, ce nombre est minimal.)

 

 

17e-19e

des centaines de milliers

Sénégal / île de Gorée

massacres d’esclaves

 

18e

?

Guyane française

extinction des Indiens

 

18e

15.000

Belgique – 1798 – guerre des Paysans

 

18e fin

plusieurs milliers

France / Vendée

 

18e fin

?

Luxembourg – 1798 - massacres à Clervaux des résistants

 

18e-19e

plus d’un million

guerres sous Napoléon

massacres à Pavie, Faenza, Imola, Vérone (Italie), à jaffa (prisonniers, ses propres soldats, pestiférés ; en Egypte, en Espagne ;

lors des batailles : Austerlitz? 23 000 morts, Eylau? 50 000, Wagram ? 55 000, Borodino ? 80 000, …

 

18e-20e

74.000

Cayenne

 

19e

700.000

Algérie

 

19e

des milliers

Haïti – 1802 - rétablissement de l' esclavage

 

19e

plusieurs milliers

Nouvelle-Calédonie - 06/1878

 

20e

25.000

Congo-Brazzaville – années 1920

construction du chemin de fer Congo-Océan

 

20e

des dizaines de milliers

Bataille de la Somme 07-11/1916

A la suite de son échec, deux des plus grands chefs de l’armée française, Joffre et Foch, vont être virés.

 

20e

2.000

Maroc - 1916-1917

 

20e

5.000

Syrie – 1920

 

20e

4.000

Liban - 20/06/1927

 

20e

?

Indochine - torture coloniale - années 1930

 

20e

10.000

Indochine - 1930-31 – révolte Nghe Tinh

 

20e

entre 1.400 et 4.000

Thaïlande – 1940-1941

France: 700 / Thailand: 700 : TOTAL: 1,400

Eckhardt: 2,000 civ. + 2,000 mil. = 4,000

 

20e

au moins 13.000

France – antisémitisme - 1942-1944

 

20e

?

Sénégal - 02/12/1944 - massacre de Thiaroye

 

20e

?

Maroc :

massacres de Rabat-Salé et Casablanca - 29/01/1944

massacre de Fès (50 morts ?)  - 30/01/1944-07/02/1944

 

20e

15.000

Algérie - 08/05/1945

massacres de Sétif, Guelma, Bône

 

20e

?

Guinée - 16-17/10/1945

16-17 octobre : manifestations et morts à Conakry

 

20e

des milliers

Indochine - entre 1945 et 1954 

massacres en tout genre dans le Tonkin ainsi, un village comptera 5000 morts 

massacre de Haiphong (6000 morts)

 

20e

89.000

Madagascar - 1947-1948

massacre de Moramanga : 2000 morts ? - 30/03/1947

massacre de Moramanga : 165 morts - 05-08/05/1947

 

20e

?

Maroc : massacre de Casablanca - 04/1947

 

20e

29

Tunisie : 05/08/1947

massacre de Sfax 

 

20e

5

Côte-d’Ivoire - 03/03/1949 - incidents de Ferkessédougou

 

20e

plus de 10.000

Cameroun - années 1950-1960 - insurrection

 

20e

20

Côte-d’Ivoire - 01/1950-02/1950

fusillade de Bouaflé : trois morts

fusillade de Dimbokro : quatorze morts

fusillade de Séguéla : trois morts

 

20e

7

Tunisie - 20/11/1950 - grève d'Enfidaville

 

20e

20

Tchad - 18/04/1952 - à Mondou

 

20e

au moins 17

Tunisie - 22/06/1952 - manifestations et grèves

 

20e

des milliers

Tunisie - 01/1952-08/1954 – massacres

1952-1956:

Suivant Eckhardt: 3.000 civ. (1952-54) ; B&J: 2.000 civ.

 

20e

?

Maroc - 08-09/12/1952- répression sanglante

12/1952 & 08/1953-1955 – massacres

 

20e

1.500.000

Algérie : guerre d’indépendance,

meurtres par les ames ou la torture

 

20e

9.000

Vietnam : 07/05/1954 Dien Bien Phu : reddition de l’armée française devant l’armée vietnamienne – et après avoir torturé des prisonniers vietnamiens.

9000 des 63000 prisonniers de guerre Viêt-minh avaient péri dans les camps français.

 

20e

?

Algérie : expérimentations sur des humains:

« cobayes » algériens lors de leur premier essai nucléaire, le 1er avril 1960 à Reggane (Sahara)

 

20e

au moins 200

France - 17/10/1961 - massacre

Au moins 200 ‘Français musulmans’ décédés et jetés dans la Seine lors de la manifestation interdite du FLN qui dégénéra en chasse à l’homme avec les policiers dans les rues de Paris.

 

20e

au moins 1.000

Tunisie – 1961

Sources : WHPSI: 2,000; WPA3: 1,300 Tunisians; 21 French; Encarta: 1,300 Tunisians ; B&J: 1,000

 

20e s

de 300.000 à 400.000

Cameroun – 1960-1961 – génocide des Bamilékés

 

 

20e s

plus d’1.000.000

Biafra – 1967-1970

 

20e

?

Polynésie – 1963- : contamination en provenance des sites où eurent lieu des essais nucléaires

 

20e

1.000.000

Rwanda – 1994 - génocide tutsi

H. P., de Rosières, La France coupable, Télépro, 6/8/94

D’ abord, ils ont armé les Rwandais jusqu’ aux dents.  Ensuite, ils ont ‘encadré’ ces armées africaines (selon que les dictateurs au pouvoir étaient ‘sympas’ envers la France) et puis tout à coup quelqu’ un descend (avec une arme française) l’ avion du président.  C’ était le début de la plus grande tragédie humanitaire du siècle. La vaillante opération turquoise a alors complètement achevé ce beau pays.  Les coupables de ce génocide courent impunément en Europe ...

 

20e

7.000

Bosnie - 07/1995 – génocide

 

Bosnie / Srebrenica était bien un génocide, selon le TPI, LB 20/04/2004

La chambre du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a confirmé pour la première fois de manière définitive, qu’un génocide avait effectivement eu lieu à Srebrenica, où plus de 7000 Musulmans ont été tués par les forces serbes de Bosnie en juillet 1995.

 

Pays-Bas / Rapport Srebrenica - Le général Janvier en prend pour son grade, LB 28/01/03
Un rapport parlementaire néerlandais épingle la responsabilité du commandant de l'ONU dans Srebrenica.
En effet, il n'avait pas autorisé à temps des frappes aériennes contre les
Serbes de Bosnie à Srebrenica en 1995. Plus, de 7000 musulmans avaient péri après l'entrée des forces serbo-bosniaques dans la ville en juillet de cette année.

 

Simons Marlise, France examines its role in run-up to Srebrenica, International Herald Tribune, 12/12/2000   

Doctors question blocking of NATO air strikes

Fall of the Bosnian town of Srebrenica to the Serbs in July 1995, and the subsequent massacre by the Serbs of thousands of Muslims. (more then 7,000 men)

For the first time, the role of the French government and a French general who in 1995 commanded the UN peacekeepers in former Yugoslavia is to be closely scrutinized.

Médecins sans frontières, a doctors organization created by the French but now international, lost 22 people who worked for the doctors, who are missing and were presumably killed. The bodies of only two have been found.

« The medical group and others who have supported the inquiry say that they want answers to a number of questions and assertions raised in newspapers and documentaries outside France about meetings that General Janvier held in late spring and early summer of 1995 with the Bosnian Serb commander, General Ratko Mladic, who has been indicted for war crimes. They also want to address allegations that President Jacques Chirac of France ordered GeneralJanvier to hold off on air strikes.

Several news reports - consistently denied by French officials - have alleged that Mr Chirac had promised that air srikes would be halted in exchange for the Serbs releasing hundreds of UN peacekeepers that were taken hostage bythe Bosnian Serbs after NATO launched air srikes against Bosnian Serb targets in May 1995.

(...) In the Netherlands, which feels a near-national shame about the role of its soldiers, (...) the government has now ordered a formal investigation of the Srbrenica events to be carried out by the national institute for war documentation (...). »

 

20e s

25.000

Congo-Brazzaville – 1998-1999 – génocide

 

 

16:12 Écrit par justitia&veritas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.